QU'EST-CE QUI NOUS REND UNIQUE ?

Pour mettre en place et pour optimiser les projets informatiques de nos clients, Nous avons créé trois services pour chaque Direction:

1 CONSEIL,
2 EXPERTISE
3 & DÉVELOPPEMENT

Les Experts de MLMCONSEIL vous accompagnent dans la Réalisation, la Maintenance et le Suivi de vos Projets.

PASSEZ NOUS RENDRE VISITE !

DIMANCHE - JEUDI: 08:00 À 17:00

VENDREDI & SAMEDI: FERMÉ

JOURS FÉRIÉS: FERMÉ

Installer Linux à côté de Windows - Partie 1 -

Par MLMConseil Community / 12 mars 2018 /   Tags:  debian  installer_Linux  Linux  linux&windows  Open Source 

Nous avons vu dans le cours précédent comment installer une distribution Linux dans une machine virtuelle, dans ce cours nous allons voir comment l’installer sur une machine réelle et nous allons partir du principe que seul Windows est installé sur cette dernière mais avant de passer à l’installation nous devons parler de quelques notions basiques pour bien comprendre le concept et pour éviter toutes sortes de problèmes. 

Pour commencer, ce cours va être un peu long et compliqué par rapport aux cous précédents donc relaxez-vous et prenez votre temps ;)

Il faut savoir que l’installation de linux sur une machine tournante sur un autre système d’exploitation tel que Windows n’affecte pas et n’écrase pas ce dernier. Autrement dit, vous serez en mesure d’utiliser les deux systèmes d’exploitation en choisissant quel système lancer grâce au Dual-Boot (multiboot). 

C'est quoi un Dual-Boot ?

Un dual-boot ou multiboot est un terme informatique qui désigne la possibilité d'installer sur un même ordinateur plusieurs systèmes d’exploitation et de choisir l'un d'eux lors de son démarrage. Exemple : un multiboot distribution GNU/Linux et Windows.

Les Multiboot sont faits par des logiciels spécialisés appelés chargeurs d’amorçage (en anglais : boot loader), comme GRUB.

C'est quoi GRUB ?

Le fameux GRUB dont nous avons un peu parlé dans le cours précédent (Etape 15 et 17) est au fait un acronyme signifiant en anglais « GRand Unified Bootloader » qui est un programme d'amorçage de micro-ordinateur. 

Il s'exécute à la mise sous tension de l'ordinateur, après les séquences de contrôle interne et avant le système d'exploitation proprement dit, puisque son rôle est justement d'en organiser le chargement. 

Lorsque l'ordinateur héberge plusieurs systèmes (on parle alors de multi-amorçage), il permet à l'utilisateur de choisir quel système démarrer.

NB :
GRUB lancera l'OS par défaut si vous ne faites pas de choix avant quelques secondes (Nous avons indirectement parlé de ça dans l’étape 17 du cours précédent), le choix par défaut peut être personnalisé, nous allons voir comment le personnaliser dans nos prochains cours. 

Image

Comme vous le voyez, l’installation de plusieurs systèmes d’exploitation Windows/Linux, n’est donc pas très difficile, mais avec l’arrivé des ordinateurs en UEFI, les choses peuvent se compliquer un peu ! 

C'est quoi UEFI ?

Unified Extensible Firmware Interface (UEFI) est une interface logicielle présente sur la majorité des ordinateurs récents (depuis 2010). Elle vient se placer entre le micrologiciel (firmware) et le système d'exploitation pour permettre de contrôler les paramètres de l'ordinateur. A ce titre, elle remplace la traditionnelle interface du BIOS. Les principaux avantages de l'UEFI sont une prise en charge des partitions de disque dur supérieurs à 2 To et une prise en charge de plus de quatre partitions sur une unité.

Quasiment tous les pc achetés dans le commerce avec Windows 8 ou supérieur ont un UEFI équipé du Secure Boot, ce qui peut poser un problème pour le dual boot avec les distributions GNU/Linux et c’est justement la cause pour laquelle nous en parlerons. 

C'est quoi le Secure Boot ?

Depuis la version 2.3.1, l'UEFI intègre une fonctionnalité n'autorisant le démarrage qu'aux systèmes d'exploitation reconnus (comme Windows…). Cette fonctionnalité vise à interdire le démarrage d'un système d'exploitation corrompu notamment par un virus ou un Rootkit. Mais heureusement sur de nombreuses machines cette fonction peut-être désactivée et nous permet ainsi d'installer notre distribution préférée.

Il est donc indispensable de modifier l’UEFI et de désactiver le Secure Boot avant de commencer l’installation pour s’assurer de la réussite de cette dernière.

Si vous utilisez une ancienne machine qui est toujours sous BIOS, vous n’avez pas besoin de modifier quoi que ce soit.

Modification de l'UEFI :

Avant d'aller plus loin un petit explicatif de certains termes.

BIOS et l’UEFI (le remplaçant du BIOS) sont des composants essentiels au fonctionnement de notre ordinateur. Ils agissent comme intermédiaire entre le matériel de notre ordinateur et le système d’exploitation. Sans eux, un système d’exploitation comme Windows, GNU/Linux … seraient incapable de détecter et d’utiliser nos périphériques! C’est pourquoi il est essentiel de bien configurer notre UEFI. Malheureusement, les utilisateurs sont souvent déroutés par les paramètres du BIOS et de l’UEFI qui donnent accès à des options – en plus d’être en anglais – qui ne sont pas évidentes à comprendre.

Fasboot accélère comme son nom l'indique le démarrage de l'ordinateur.

Le mode CSM permet une émulation du BIOS. 

Accéder à l'UEFI :

Pour accéder à l’UEFI il suffit de redémarrer l’ordinateur et d’appuyer sur la touche indiquée pour entrer dans la page de configuration de l'UEFI. Cette touche varie selon le fabricant de la carte-mère elle est affichée en principe sous l'emblème du fabricant (F2, F10, F12 ou DEL).

Image
Image

Désactiver le Secure Boot et autres configurations :

Vérifions qu'il existe une option où nous pouvons désactiver le “Secure Boot”, et que nous ne sommes pas en mode Legacy ou CSM. Généralement ce n'est pas le cas, mais il est important de le vérifier.

Voici ce qu'il faut modifier et/ou vérifier dans notre UEFI:

  • Désactivé le mode CSM ou Launch CSM le mettre en mode DISABLED ou NEVER.

  • Sous l'onglet “Security” ou “Authentication” vérifions que “Secure Boot” soit bien en mode DISABLED ou NEVER (Désactivé), si ce n'est pas le cas faisons la modification.

  • Il est aussi conseillé de désactiver Fast Boot (démarrage rapide) pour autant que l'option existe dans notre UEFI.

  • Maintenant nous allons changer l'ordre de démarrage afin que le système 'boote' en premier sur notre futur clé USB. Cliquons sur l'onglet “BOOT OPTIONS” et modifions si nécessaire de manière à ce que notre clé USB soit la première dans la liste (1st Boot Device).

PS : Chaque fabricant a son propre UEFI, les explications et les images qui vont suivre seront peut-être différentes chez vous.

Afin de sauvegarder les changements, assurez-vous de choisir « Save changes and Exit » ou « Exit Saving Changes » dans l’onglet « Exit ».


ESPACE "MLMConseil"

CREATE ACCOUNT

FORGOT YOUR DETAILS?

DEMANDEZ VOTRE DEVIS DÈS MAINTENANT !

Merci de Remplir ce formulaire avec le plus de détails possibles. Nous nous engageons à vous répondre dans les plus brefs délais !

HAUT